Publié dans Mexique

De Campeche à San Cristobal de las Casas

Autrefois, Campeche, capitale de l’état du même nom, était un port prospère (commerce de bois et de gomme). Elle fut pillée et harcelée par des hordes de pirates pendant 2 siècles jusqu’au massacre de 1663 qui força les Espagnols à prendre des mesures de sécurité, à savoir la construction de remparts jalonnés de baluartes( bastions ).

A l’ombre des caroubiers, la plaza principal reste aujourd’hui le centre névralgique de la partie historique de la ville, là où se retrouvent les habitants en fin de journée près du kiosque ou le dimanche dans la catedral de Nostra Senora de la Purisima Concepcion.

Le Maleçon est une agréable promenade en front de mer de 7 km parfaitement aménagée avec piste cyclable, zone piétonne et agrès de musculation lui donnant un petit air de Venice Beach. Le soir, joli spectacle de fontaines.

Mardi 18 février

Nous attaquons maintenant 2 longues étapes routières de plus de 5h quotidiennes qui vont nous mener jusqu’à San Cristobal de la Casas dans le Chiapas.

Le littoral sud-ouest que nous longeons jusqu’à la laguna Terminos est une succession de plages désertes et de petits ports de pêche où les pélicans squattent de vieux bateaux qui semblent à l’abandon.

La laguna Terminos est la plus vaste du golfe du Mexique. C’est un site de nidification important pour plusieurs espèces de tortues marines et de nombreux oiseaux migrateurs,  malheureusement menacé par l’exploitation du pétrole et la surpêche.

En quittant la laguna, nous entrons dans l’état de Tabasco (à priori, rien à voir avec la célèbre sauce épicée),  un état toujours chaud et humide dont les ressources économiques proviennent pour moitié de l’exploitation pétrolière.  En 2018, la chute brutale du cours du brut a provoqué une montée de la violence entre les gangs, ce qui en fait une des régions les plus instables du pays.  Cette information va annihiler notre envie de sortie nocturne dans Villahermosa. Jade va profiter de la grande piscine pour faire ses longueurs en surface et en apnée. Son entraîneur peut être fier d’elle, elle est meilleure que son père maintenant.😭

Mercredi 19 février

Dès la frontière franchie, la route prend de l’altitude et se met à serpenter. Le paysage change aussi : en une journée, nous aurons traversé de longues étendues de sable fin près de Sabancuy jusqu’aux collines couvertes d’une végétation luxuriante en passant par les plaines et les marécages du Tabasco .

A l’horizon, nous apercevons nos premières montagnes mexicaines. Nous nous dirigeons vers le canyon del Sumidero pour une excursion en bateau .
Le Rio Grijalva prend sa source sur les pentes du volcan Tacana dans les montagnes du Chiapas pour se jeter dans le golfe du Mexique 600 km plus loin. L’embarcadère se situe près de la ville de Tuxtla Guttierez. Après s’être équipés, nous embarquons pour 2h de navigation à travers le canyon. Au plus profond, près de 1000m de parois rocheuses colorées nous surplombent. Impressionnant ! Crocodiles, hérons, cormorans et vautours constituent l’essentiel de la faune que nous rencontrons.




Chiapas de Corzo est considéré comme le village le plus ancien du Chiapas.

Nous arrivons maintenant à San cristobal de las casas, charmante ville située à 2100m d’altitude au cœur de la vallée du Jovel. Argel a du mal à se faufiler entre les rues étroites embouteillées et nous remarquons tout de suite un changement dans la tenue vestimentaire des habitants : les pulls et les doudounes sont de sortie. Nous resterons 3 nuits à l’hôtel Diego de Mazariegos et nous aurons tout le temps pour explorer San cristobal et ses environs.