Publié dans Australie, Carnet de route

Du bush, du bush, du bush…

Non, ce n’est pas une version australienne d’une chanson de Michel Jonasz mais du bush, nous allons en bouffer pendant des centaines de kilomètres, le long de lignes droites sans fin, sans âme qui vive en dehors de quelques kangourous et de serpents morts sur les bas côtés. C’est joyeux ! Les seuls véhicules qui nous croisent sont les road trains, ces énormes trucks tractant à vive allure seul voir trois semi-remorques. Des monstres !

Heureusement que nous avons de temps en temps le Big Jim d’Anthony et Carine pour nous servir de point de mire. Tout près de Cervantes se trouve le lac Thetis dont le sol est recouvert de stromatolithes.

Sous ce nom scientifique se cachent d’étonnantes formations calcaires constituées de micro-organismes (cyanobactéries) comparables à ceux qui existaient il y a 3,5 milliards d’années et qui ont contribué grâce à la photosynthèse à la formation de l’atmosphère et donc à l’apparition de la vie. Nous sommes donc devant de très très lointains ancêtres. On est peu de chose finalement. Il en existe d’autres à Hamelin Pool sur la route de Denham.

La première étape de notre road trip est Kalbarri, nichée entre des falaises de grès rouge plongeant dans l’océan Indien et l’estuaire de la Murchison river.  Nous empruntons l’Indien Ocean Drive qui passe par Port Grégory et ses étonnants Pink Lakes.

A Greenough, les vents provenant de l’Océan Indien sont si puissants que les Leaning Trees poussent à l’horizontale.

20170317_161630

L’accès au Kalbarri National Park est actuellement réservé aux tours organisés en raison de la réfection du réseau routier. En fait, toutes les pistes de terre rouge seront goudronnées, ce qui facilitera l’arrivée massive des touristes mais ôtera aussi le petit côté aventureux. On se prend vite pour Crocodile Dundee dans l’Outback. Pas de randonnée autour de Nature Windows ou de Z Bend, nous suivons gentiment un groupe du 3eme âge. De toute façon, la chaleur, le vent et des centaines de mouches ont rapidement eu raison de nos envies d’explorateurs.

Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, Shark Bay qui s’étire de Kalbarri à Carnarvon, englobe près de 1500 kms de côte spectaculaire, bordée de lagons aux eaux turquoises, d’étroites péninsules arides, de plages de sable blanc, de falaises et d’innombrables îles.

Surgissant au milieu de nulle part se dressent les roadhouses où l’on peut faire le plein de carburant bien sûr, de nourriture (pas mal de plats maison au menu) et de chaleur humaine après quelques heures passées derrière son volant. Une des plus connue est la Billabong Roadhouse ( pas de quoi surfer pour autant) qui dispose même d’une petite piste d’atterrissage utilisée par les célèbres Flying Doctors.

A Denham, la ville la plus occidentale d’Australie, notre camping domine une ravissante plage frangée de palmiers et baignée d’une eau limpide. Elle fut autrefois une cité perlière et ses rues étaient pavées de coquilles d’huîtres.

20170320_145939

Nous admirons la vue depuis Eagle Bluff d’où nous croyons apercevoir les silhouettes profilées de quelques pointes noires voir de mantas. Puis nous irons traîner nos tongues sur les milliards de coquillages de Shell Beach.

A propos de tongues, nous leur avons même trouvé un sanctuaire…

20170320_111517

En fin d’après-midi, nous retrouvons les gobetheglobe, les enfants dans un megaparc de jeu de pirates et nous autour d’un plateau de fruits de mer. Chacun ses goûts ! A noter qu’en Australie, pas mal de restos pratiquent le système BYO pour Bring Your Own alcohol. Dois je préciser que l’on ne s’en prive pas ?
A partir de Denham, les filles vont carrément squatter Big Jim et partager avec les garçons films et jeux sur tablette, éclats de rire et quelquefois des devoirs d’école (si, si).

Dans un décor de western spaghetti et sous un soleil de plomb, nous partons pour une randonnée de 8 kms le long d’une vieille ligne de tramway. Il n’y a que deux familles de fadas pour proposer ce genre d’expédition à des enfants. Et pourtant, ça marche ! Il est 11h, nous sommes à Carnarvon et nous partons pour la One Mile Jetty, une jetée datant de 1837 qui semble être restée dans son jus depuis ses traverses vermoulues et chancelantes jusqu’au sourire ravageur du conducteur de train.

Après Monkey Mia et ses dauphins, nous passerons deux jours de snorkeling à Coral Bay tout près d’une nurserie de requins. Il faut savoir vivre dangereusement🦈

Puis, nous arrivons à Exmouth au cœur du Ningaloo Reef National Park pour ce qui restera sans doute l’un de nos meilleurs souvenirs de notre séjour australien.

En dehors des cétacés, ce requin est le plus grand animal du monde avec une moyenne d’une dizaine de mètres de long pour une masse d’une dizaine de tonnes, les plus grands individus pouvant mesurer dans les 17-18 mètres pour une quarantaine de tonnes. La bouche du requin-baleine est recouverte de milliers de petites dents, et il ne se nourrit que de petits organismes (plancton et petits animaux). Leur durée de vie est estimée à une centaine d’années. Bien qu’il n’y ait aucune donnée précise sur sa population totale, l’espèce est considérée comme en danger. Je rêve depuis depuis des années de pouvoir évoluer à côté d’un de ces géants, depuis la vidéo d’une copine plongeuse en Mer rouge. Nous avons résisté à l’envie de le réaliser au Philippines car les requins étaient appâtés et nourris dans la région d’Oslob uniquement à des fins commerciales  et nous ne voulions pas cautionner ce genre de pratiques. Grâce à l’équipe ultra professionnelle et très sympa d’Ocean Eco Adventures , nous avons pu nager ( et surtout palmer) auprès de 3 ou 4 spécimens dont la longueur variait entre 4 et 8 mètres dans leur milieu naturel. Nous avons tous ressenti une forte émotion au contact de ces animaux majestueux et placides qui suivent leur trajectoire sans se préoccuper de la vingtaine de bienheureux flottant à la surface d’une mer houleuse. Nous sommes surtout très fiers d’avoir pu partager ce moment unique avec nos enfants car nous n’aurons peut-être jamais plus l’occasion d’en croiser un jour.IMG_1275

De retour au camping, nous mettons les petits plats dans les grands pour fêter dignement mais avec un jour d’avance les anniversaires de Carine et de Jade.  Champagne, cadeaux somptueux, bougie et gâteau au chocolat, tout est réuni pour cette belle soirée avec nos amis qui clôturera une journée exceptionnelle.

 

                                                                                         HAPPY BIRTHDAY 🎂🥂

Un commentaire sur « Du bush, du bush, du bush… »

  1. T’as raison: exceptionnelle jusqu’au bout des chamallows grillés, cette journée!!! Gravée Ad vitam.
    Et il nous tarde de savoir ce que vous avez fait après que nos routes se soient séparées maintenant !!
    Bisous de nous 4!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s