Publié dans Avant de partir...

Quoi de neuf, docteur ?

Pour ne pas partir avec un hôpital de campagne, voici un petit recueil des principales infections virales et parasitaires que nous pouvons être amenés à rencontrer sur notre parcours ainsi que nos conseils pour s’en prémunir.

thw7fo3ijs

Chikungunya : Infection virale transmise par les moustiques Aedes infectés. Elle provoque de la fièvre et des arthralgies (douleurs articulaires) sévères. Les autres symptômes sont myalgies, céphalées, nausée, fatigue et éruption.

Présence possible du virus au Sri Lanka, à Bali, à Singapour et aux Philippines.

Prévention : protection contre les piqûres de moustiques. Il n’y a pas de vaccin disponible.

Dengue : Infection virale transmise par les moustiques Aedes infectés. après une incubation courte, d’une semaine environ après la piqûre de moustique, le malade présente brutalement une forte fièvre avec frissons et maux de tête. Il se plaint souvent de troubles digestifs et de courbatures. Guérison spontanée en quelques jours avec fatigue pouvant durer plusieurs semaines. Forme hémorragique gravissime dans quelques cas.

dengue

Présence possible du virus au Sri Lanka, à Bali, à Singapour et aux Philippines ainsi que dans la région du Queensland en Australie.

Prévention : protection contre les piqûres de moustiques. Il n’y a pas de vaccin disponible.

Encéphalite japonaise : infection virale transmise par les moustiques Culex infectés. Maladie rurale qui touche les humains vivant à proximité des porcheries et des rizières.Après une incubation de 5 à 15 jours (en moyenne 7 jours), le malade se plaint de violents maux de tête et présente des frissons et une élévation de la température à 39-40°C. Très rapidement, apparaissent des signes neurologiques réalisant un tableau d’encéphalite.

Présence du virus au Sri Lanka, à Bali, à Singapour et aux Philippines ainsi que dans le nord de la région du Queensland en Australie.

Prévention : vaccination recommandée si séjour avec exposition importante en milieu extérieur (camping, cyclisme…), plus particulièrement dans les zones rurales, notamment les rizières. Protection contre les piqûres de moustiques.

Hépatite A : Infection virale transmise par l’eau et les aliments contaminés. Très souvent, la maladie est asymptomatique. Parfois elle se traduit par des douleurs hépatiques, des nausées avec anorexie et asthénie, une fièvre et des maux de tête, un ictère (jaunisse).

Prévention : conseils habituels d’hygiène des mains, de l’eau et de l’alimentation. Pour un voyage à risque, la vaccination est recommandée 15 jours avant le départ.

Hépatite B : Infection virale transmise par voie sexuelle ou sanguine. Les formes asymptomatiques sont les plus nombreuses. La forme aiguë comporte les mêmes signes cliniques que ceux observés lors d’une hépatite A mais sa durée est souvent plus longue.

Risque élevé au Sri Lanka et aux Philippines.

Prévention : vaccination recommandée pour les voyageurs ayant des comportements sexuels à risque et les usagers de drogue intraveineuse, ainsi que pour des séjours fréquents ou prolongés dans ce pays.

Paludisme : Infection parasitaire transmise par les moustiques Anopheles infectés. Incubation de 15 jours environ avec tableau clinique trompeur (fièvre irrégulière, douleurs abdominales, nausées, vomissements, céphalées, myalgies).

Le risque de transmission est faible voir nul dans tous les pays que nous allons traverser.

Prévention : protection contre les piqûres de moustiques.

Typhoïde : infection bactérienne transmise par l’eau et les aliments contaminés. Après une phase d’incubation de durée, variable, apparition d’un malaise général accompagné de céphalées, d’une fatigue importante, d’insomnie et de troubles digestifs variés puis température à 40°C.

typh

Risque élevé au Sri Lanka, à Singapour et aux Philippines.

 Prévention : vaccination recommandée si séjour prolongé ou dans de mauvaises conditions. Mesures de précaution vis à vis de l’eau et des aliments, lavage des mains.

Grippe aviaire : infection virale transmise par voie aérienne et par les mains.

Risque possible à Bali.

Prévention : éviter les zones à risque (fermes d’élevage de volaille, marchés d’animaux vivants), éviter les contacts avec des oiseaux, canards ou poules, éviter les surfaces contaminées par des excréments ou des sécrétions d’oiseaux. Règles d’hygiène des mains et hygiène alimentaire.

Zika : infection virale transmise par les moustiques Aedes qui piquent habituellement le jour. Il existe également une transmission par voie sexuelle. Le virus Zika ne provoque aucun symptôme dans la majorité des cas et les complications chez l’enfant et l’adulte sont rares. Risque majeur pour le fœtus en cas d’infection en cours de grossesse.

Risque possible à Singapour.

zika

Prévention : protection contre les moustiques, rapports sexuels protégés. (on ne compte pas agrandir la famille pendant le voyage !)

Rage : infection virale transmise par morsure et/ou par contact mineur passé inaperçu (léchage sur peau excoriée, griffure…) avec un animal infecté (chien, chauve-souris…). Une fois déclarée, la maladie est mortelle dans 100% des cas.

rage

Risque possible au Sri Lanka, aux Philippines et à Bali.

Prévention :  vaccination est recommandée aux voyageurs effectuant un séjour prolongé ou aventureux et en situation d’isolement.

Cette liste n’est pas faite pour décourager les moins téméraires d’entre vous d’envisager un séjour dans ces contrées « sauvages »mais pour vous montrer qu’avec des moyens simples et du bon sens, nous pouvons partir en famille avec une certaine tranquillité. Bon, c’est sûr, être médecin et infirmière, ça aide aussi pour se tranquilliser.

Pour résumer : nous sommes tous à jour de la vaccination anti-tétanique et de la vaccination contre l’hépatite B (sauf Milo). Contre les différentes sortes de moustiques qui ne vont pas manquer de nous enquiquiner : de bons répulsifs, des moustiquaires dans les chambres et des manches longues pour les sorties crépusculaires. Rien de très compliqué en fait.

Pour le reste , notre pharmacie ambulante contiendra des antipyrétiques (paracétamol), des anti-inflammatoires (pour les douleurs musculaires de vieux), des antiseptiques, quelques pansements et des compresses, de la colle chirurgicale, du Tiorfan (en cas de turista), un antibiotique à large spectre, un ou deux collyres, toute une trousse d’homéopathie pour Milo et des crèmes solaires.

Et voilà ce que cela donne avant et après le rangement de Fanny.

img_0450

Au cours de nos voyages, nous avons pris l’habitude de faire très attention à ce que nous mangeons ( et nous mangeons de tout) et surtout à ce que nous buvons : eau en bouteille fermée (ou une bonne bière, souvent moins chère que l’eau), pas de glaçons dans le whisky ou le coca. C’est promis, nous éviterons toute sorte de câlins avec les animaux, surtout à plumes.

Heureusement, contre le bonheur de vivre une  belle aventure au bout du monde au contact de la nature, il n’existe aucun vaccin disponible et en plus, il paraît que c’est contagieux. Quelle chance !

3 commentaires sur « Quoi de neuf, docteur ? »

  1. On voit les habitués (ou les pros;-))…Ici la trousse à pharmacie est bien plus (trop) dodue, mais il nous manque quand même la colle chirurgicale alors Merci pour l idée: j’y vais de ce pas!! En échange, je suggérerais la présence dans votre trousse d’un petit sachet monodose Anti cystite…
    Bonne dernière ligne droite!!

    J'aime

    1. en fait on se base sur nos précédents voyages où nous sommes toujours partis beaucoup trop chargés en médicaments, et nous n’avons jamais rien utilisé ! Très sujette aux cystites avant, je n’en n’ai pas eu une seule depuis ma première grossesse (11 ans !) ! Je mise tout sur la chance !!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s